Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes
ExoMars  2020 dos au mur après deux échecs successifs sur les tests de parachutes
Espace Crédits : Thales/ESA

ExoMars 2020 dos au mur après deux échecs successifs sur les tests de parachutes

Le plus dur c'est pas la chute mais l'atterrissage
7 min

Jamais deux sans trois ? L'Agence spatiale européenne espère ne pas vérifier l'adage avec le rover Rosalind Franklin de sa mission ExoMars 2020. Après deux échecs sur les tests de parachutes, l'institution n'a plus vraiment droit à l'erreur pour espérer un lancement l'année prochaine. 

Après un demi-succès ou demi-échec – selon les points de vue – de la première partie de la mission ExoMars, l'Agence spatiale européenne (ESA) se prépare à lancer la seconde phase : ExoMars 2020. Après un report de deux ans, le lancement est pour l'instant prévu pour l'été prochain.

La mission doit prendre place à bord d'une fusée russe. Le site d'atterrissage a déjà été sélectionné et le rover baptisé ; on lui souhaite plus de succès qu'à Schiaparelli. Bref, tout est prêt pour le lancement... à un « détail » près : les parachutes de l'atterrisseur ont loupé pour la seconde fois consécutive un test qualificatif.

Il faut maintenant mettre les bouchées doubles pour identifier les causes du problème, les corriger et procéder à de nouveaux essais avant le lancement en juillet/août prochain. Autant dire que l'ESA n'a plus vraiment le droit à l'erreur. Une réunion d'experts avec la NASA est prévue pour septembre.

ExoMars : les frayeurs de 2016, les inquiétudes pour 2020

Cet article est réservé à nos membres abonnés.

Publiée le 13 août 2019 à 16:38


Chargement des commentaires