Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes
Émission d'ondes (DAS) : mis en demeure, Modelabs s'enfonce et écope d'une amende
Smartphones Crédits : triloks/iStock

Émission d'ondes (DAS) : mis en demeure, Modelabs s'enfonce et écope d'une amende

On sait jamais, sur un malentendu ça peut marcher
6 min

L'Echo Horizon Lite de Modelabs a été flashé au-dessus de la limite réglementaire sur les émissions d'ondes. Le fabricant a déployé une mise à jour... qui n'a fait qu'empirer les choses. Il a décidé d'arrêter la commercialisation de son smartphone et lancé une campagne de rappel. Il écope aussi d'une amende administrative de 7 500 euros.

Chaque année, l'Agence nationale des fréquences teste une centaine de terminaux mobiles afin de s'assurer qu'ils sont sous la limite réglementaire sur le niveau de DAS. En cas de dépassement,  la procédure est toujours la même : le fabricant est mis en demeure de corriger le tir. C'est le cas de Modelabs avec son Echo Horizon Lite. 

 « Persistance de la non-conformité » pour l'Écho Horizon Lite

Le constructeur dispose principalement de deux solutions : soit une mise à jour du firmware, soit une procédure de rappel. Faute de réponse satisfaisante, l'ANFR peut passer à la vitesse supérieure. C'était le cas des fabricants Leagoo et AllView qui ont décidé de ne pas répondre aux sollicitations de l'Agence. Cette dernière a alors demandé et obtenu un arrêté de retrait et d'interdiction de mise sur le marché publié au Journal officiel. 

La société Modelabs a opté pour la première solution avec une mise à jour visant à réduire la puissance de son terminal, du moins en théorie. En effet, « le contrôle par l’ANFR de cette mesure corrective a mis en évidence une persistance de la non-conformité », explique l'ANFR. Ce dernier point est important puisqu'il permet à l'ANFR de sanctionner Modelabs, elle ne s'en prive d'ailleurs pas (nous y reviendrons). 

De son côté, Modelabs a décidé de retirer de la commercialisation son smartphone et de lancer une procédure de rappel. Comme toujours, il est intéressant de se plonger dans le détail des analyses commandées par l'ANFR à un laboratoire indépendant. Elles réservent en effet quelques surprises.

2,38 W/kg avant la mise à jour et... 2,84 W/kg après

Cet article est réservé à nos membres abonnés.

Publiée le 07 octobre 2019 à 14:37


Chargement des commentaires