Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes
Cause probable de l'accident mortel Uber : tout le monde en prend pour son grade
IA Crédits : NTSB

Cause probable de l'accident mortel Uber : tout le monde en prend pour son grade

Sauf le vélo, il n'y est pour rien !
7 min

Pour le NTSB, la cause probable de l'accident mortel impliquant une voiture autonome Uber est le manque d'attention de l'opérateur derrière le volant, notamment rendu possible par une « surveillance inefficace des conducteurs » de la part d'Uber. Le comportement du piéton, l'État d'Arizona et le NHTSA sont également cités dans le rapport.

Il est enfin là. 20 mois après l'accident mortel impliquant une voiture autonome Uber (a priori le premier du genre), le NTSB vient de rendre son verdict sur la « cause probable » de cette collision. Selon le régulateur, elle est la conséquence de « l’incapacité du conducteur du véhicule à surveiller l’environnement de conduite et le fonctionnement du système de conduite automatisé ».

« Si la conductrice du véhicule avait été attentive »...

Sans la citer nommément, il est donc question de Rafaela Vasquez, qui « était distraite visuellement par son téléphone portable durant le trajet », ajoute le Conseil national de la sécurité des transports : « Si la conductrice du véhicule avait été attentive, elle aurait probablement eu suffisamment de temps pour détecter le piéton et réagir afin d'éviter l'accident, ou atténuer l'impact ».

Mais elle n'est pas la seule mise en cause puisque le régulateur dénonce l'attitude globale d'Uber sur la question de la sécurité durant les expérimentations : « Cette collision était le dernier maillon d'une longue chaîne d'actions et de décisions prises par une organisation qui, malheureusement, n'a pas fait de la sécurité sa priorité absolue », lâche Robert L. Sumwalt, président du National Transportation Safety Board.

Le rapport détaillé permet d'en apprendre davantage sur ce point, mais aussi de revenir sur d'autres éléments ayant conduit à l'accident. Sont notamment pointés du doigt, l'État d'Arizona, le NTHSA et le comportement du piéton alors qu'il traversait les voies. Enfin, le NTSB émet une série de recommandations adressées à tous les maillons impliqués dans l'accident.

« Culture de la sécurité inadéquate » chez Uber

Cet article est réservé à nos membres abonnés.

Publiée le 25 novembre 2019 à 14:45


Chargement des commentaires