Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes
MacBook  Air, iPad Pro, Mac Mini : tour d’horizon des nouveautés Apple
Apple

MacBook Air, iPad Pro, Mac Mini : tour d’horizon des nouveautés Apple

Allez-vous craquer ?
11 min

Hier, de nouveaux produits ont été mis en vente par Apple. Si le design général reste le même, les évolutions sont parfois importantes sous le capot. Dans le cas des iPad, cela va même au-delà des nouvelles tablettes annoncées puisque la mise à jour 13.4 d’iPadOS comporte quelques changements de fond importants.

Avant d’entrer dans le détail des annonces, commençons par un rapide tour d’horizon. Le fabricant lance un nouveau MacBook Air de 13,3" avec « Magic Keyboard ». Il est vendu en France à partir de 1 199 euros avec un Core i3 (deux cœurs), mais on trouve une version bien plus intéressante avec un Core i5 (quatre cœurs) dès 1 249 euros.

Nous passerons rapidement sur l’« actualisation » du Mac Mini, dont le seul changement est le doublement du stockage pour le même prix. L’autre grosse annonce du jour concerne les iPad Pro de 11" et 12,9", qui intègrent désormais une seconde caméra et un LiDAR. Apple en profite pour expliquer que la prochaine version 13.4 d’iPadOS apportera la compatibilité des trackpads et souris à l’ensemble des tablettes pouvant profiter de cette mise à jour. Ceci est une révolution !

Le MacBook Air passe au « nouveau » Magic Keyboard

Le nouveau portable d’Apple reprend quasiment les mêmes mensurations que son prédécesseur – 30,41 x 21,24 cm – mais avec une épaisseur un peu plus importante : jusqu’à 1,61 cm au lieu de 1,51 cm. Il est également un tout petit peu plus lourd avec 1,29 kg contre 1,25 kg.

Le nouveau MacBook Air hérite du Magic Keyboard du MacBook Pro de 16" doté d’un « mécanisme à ciseaux repensé avec une course de frappe de 1 mm ». Selon le fabricant, il propose ainsi « une parfaite sensation de confort et de stabilité, tandis que la nouvelle disposition en « T » inversée des touches fléchées permet de les trouver plus facilement, sans avoir à regarder le clavier ». Selon iFixit par contre, ce nouveau Magic Keyboard serait en fait très proche de l’ancien Magic Keyboard.

Pas de changement pour l’écran de 13,3" dont la définition est de 2 560 x 1 080 pixels. Même chose sur la connectique avec deux ports Thunderbolt 3 (USB Type-C), mais désormais capables de prendre en charge des écrans externes avec une définition de 6 016 x 3 384 pixels au lieu de 5 120 x 2 880 pixels.

MacBook Air 2020MacBook Air 2020

Core de 10e génération, même batterie, mais autonomie en légère baisse

Le Bluetooth passe à la norme 5.0, mais le Wi-Fi reste en version 5 (802.11ac, pas de 802.11ax, dommage), tandis que Touch ID et la puce T2 Security sont évidemment de la partie. La partie audio gagne la certification Dolby Atmos. La batterie affiche toujours 49,9 Wh et le portable est livré avec un chargeur USB Type-C de 30 watts. L’autonomie est légèrement en baisse, avec 1h de moins en navigation web sans fil (11h) et en lecture vidéo sur l’app Apple TV (12h).

Le plus gros changement se trouve donc au niveau du processeur, de la mémoire et du stockage. Apple en profite pour passer à la 10e génération d'Intel, avec du Core i3 (2C/4T jusqu’à 3,2 GHz), i5 (4C/8T jusqu’à 3,5 GHz) ou i7 (4C/8T jusqu’à 3,8 GHz), avec un IGP Iris Plus Graphics dans tous les cas. C’est la première fois que le MacBook Air propose quatre cœurs, auparavant nous avions un Core i5 de 8e génération avec un UHD Graphics 617.

Pour rappel, les Core de 10e génération d'Intel recouvrent différents types de puces, dont l'architecture et la finesse de gravure peut différer de manière importante. Les caractéristiques dévoilées ici sont néanmoins claires, elles sont dérivées d'Ice Lake dans sa série Y et des Core i3-1000G4, i5-1030G7 et i7-1060G7. Leurs fréquences sont légèrement différentes.

En réalité, il s'agit de versions spécifiques à Apple, avec un « N » dans leur référence, disposant d'un packaging de taille réduite (22 x 16,5 mm contre 26,5 x 18,5 mm) et de fonctionnalités en moins (Optane, TXT), qui ne sont pas nécessaires au constructeur. Pour rappel, G4 distingue les modèles avec une partie graphique dotée de 48 unités d'exécution, contre 64 pour les G7 au sein de cette gamme avant tout pensée pour la basse consommation (TDP entre 9 et 12 watts).

Le stockage passe de 128 Go à 256 Go, plus confortable pour une utilisation courante en 2020, et il est possible de grimper jusqu’à 2 To en option. La LPDDR3 à 2,3 GHz laisse sa place à de la LPDDR4X à 3,7 GHz, avec 8 Go extensibles jusqu’à 16 Go.

MacBook Air 2020 : de 1 200 à 2 580 euros

Le ticket d’entrée débute à 1 199 euros avec un Core i3, 8 Go de mémoire et 256 Go de SSD. Comptez 50 euros de plus pour passer à un i5 – avec quatre cœurs, ce qui nous semble être la meilleure alternative – et 130 euros pour un i7.

Les 8 Go de mémoire supplémentaires sont toujours facturés au prix fort : 250 euros… Pour rappel 2x 16 Go de DDR4 SO-DIMM à 3,2 GHz coûtent 115 euros. Même chose pour doubler la capacité du SSD : 250 euros de plus pour disposer de 512 Go, 500 euros pour 1 To et 1 000 euros pour 2 To... contre 0,1 euro le Go pour des SSD de base ces derniers mois. Que les prix d'Apple soient plus élevés est une chose, mais un tel rapport de 1 à 10 est totalement injustifié.

Un MacBook Air « toutes options » vous reviendra donc à 2 579 euros. Un positionnement tarifaire finalement assez agressif pour un produit de la marque, dont le MacBook Pro de 13" pourrait faire les frais.

Ce dernier est en effet proposé à partir de 1 499 euros, avec un processeur Core i5 de huitième génération à 1,4 GHz, 8 Go de mémoire, 128 Go de SSD et un IGP Iris Plus Graphics 645 d’Intel. Soit 250 euros de plus que le MacBook Air pour un écran identique, un processeur un peu moins puissant, mais deux fois moins de stockage.

MacBook Air 2020

Un Mac Mini « actualisé »…

Apple en profite aussi pour retoucher très légèrement le Mac Mini : « les configurations standard offrent désormais le double de capacité de stockage » et… c’est tout.

La machine reste donc sur des processeurs Intel de 8e génération (Core i3 à i7) avec 8 à 64 Go de mémoire et 256 Go à 2 To de stockage. Comptez 929 euros pour le Mac Mini de base avec un Core i3.

L’iPad Pro passe au SoC A12Z Bionic, avec du Wi-Fi 6

Passons maintenant aux nouveaux iPad Pro de 11" et de 12,9" avec un « scanner LiDAR », un second appareil photo de 10 Mpixels et, en option « le nouveau Magic Keyboard [avec] un design suspendu, un clavier rétroéclairé et un trackpad ».

Tout un programme. Commençons par regarder dans les entrailles de cette nouvelle tablette pensée pour les professionnels. On y trouve une puce A12Z Bionic, une (petite ?) évolution de l’A12X Bionic des précédents iPad Pro, mais sur laquelle Apple reste relativement silencieuse. Quelles différences entre les deux ? Ce n’est pas précisé.

Nous savons que le GPU du nouveau SoC dispose de huit cœurs contre sept auparavant. La partie CPU exploite pour sa part huit cœurs et le SoC intègre un Neural Engine, déjà présent dans l’A12X Bionic. Apple affirme simplement que « l’iPad Pro est plus rapide et plus puissant que la plupart des ordinateurs portables Windows », sans aucun chiffre à l’appui.

Deux versions de 11" (2 388 x 1 668 pixels) et 12,9" (2 732 x 2 048 pixels) coexistent, avec un écran DCI-P3 à 120 Hz dans les deux cas ; bref rien de nouveau puisque c’était déjà le cas sur les précédents iPad Pro. On retrouve du Bluetooth 5, mais le Wi-Fi a la bonne idée d’évoluer et de passer en version 6 (802.11ax). La 4G serait 60 % plus rapide sur le nouvel iPad Pro selon Apple, qui ne donne là encore aucun chiffre précis. 

Un LiDAR pour mesurer des distances, avec de nouveaux frameworks

Le constructeur explique que sa nouvelle tablette « dispose d’un appareil photo ultra grand-angle, de [cinq] micros de qualité studio et d’un scanner LiDAR révolutionnaire capable de mesurer la profondeur avec précision, ce qui ouvre la voie à une diversité de flux de travail professionnels et permet de prendre en charge les applications photo et vidéo professionnelles ». 

Le LiDAR fonctionne en intérieur comme en extérieur, avec une distance de 5 mètres maximum, précise le fabricant, avant d’ajouter qu’il dispose d’une « précision de l’ordre du photon et [d‘]une vitesse de l’ordre de la nanoseconde ».

Connaître la distance précise des objets permettra par exemple de cartographier une pièce, de réaliser de la réalité virtuelle/améliorée/mixte, etc. La caméra de 12 Mpixels est toujours présente, accompagnée d’un troisième capteur : un appareil photo ultra grand-angle de 10 Mpixels.

Tout ce petit monde travaillera de concert : « Les nouveaux frameworks d’iPadOS en matière de profondeur combinent les points de profondeur mesurés par le scanner LiDAR avec les données des deux appareils photo et des détecteurs de mouvement, et ils sont complétés par les algorithmes informatiques de vision artificielle de la puce A12Z Bionic pour une compréhension plus détaillée de la scène ».

À partir de 899 euros en 11", dès 1 119 euros en 12,9"

L’iPad Pro de 11" est vendu dès 899 euros, contre 1 119 euros pour celui de 12,9", avec 128 Go de stockage dans les deux cas. Sur la version de 11", comptez 200 euros de plus pour 256 Go, encore 200 euros pour 512 Go et de même pour 1 To.

Sur son grand frère, étrangement les 256 Go ne sont facturés que 100 euros de plus (soit 1 229 euros), alors qu’on revient sur des paliers de 200 euros pour 512 Go et 1 To. L'option 4G est facturée 170 euros de plus, quelle que soit le modèle. 

Les tarifs de base sont donc exactement les mêmes que ceux des anciens iPad Pro, mais avec une capacité de stockage doublée et des fonctionnalités supplémentaires.

iPadOS 13.4 : on va pouvoir utiliser trackpad et souris

Ce n’est pas tout. Avec iPadOS 13.4 – qui sortira le 24 mars – Apple rendra « l’iPad compatible avec les trackpads, ce qui permet aux clients d’interagir avec leur appareil de façon totalement inédite », avec une prise en charge « complètement repensée et adaptée à l’iPad ». Le fabricant affirme ne pas vouloir proposer une « expérience » similaire à macOS.

« Lorsque les utilisateurs déplacent leur doigt sur le trackpad, le curseur se transforme élégamment pour mettre en avant les éléments de l’interface utilisateur. Et en utilisant des gestes Multi-Touch sur le trackpad, ils peuvent parcourir l’ensemble du système rapidement et simplement sans retirer leur main du trackpad », explique Apple.

« La plupart des applications tierces fonctionnent sans aucune modification, et les développeurs peuvent aller encore plus loin avec les nouvelles API, qui leur permettent d'offrir des expériences uniques au sein de leurs applications », ajoute le constructeur. Il en est de même pour les applications maison, avec des optimisations dédiées pour certaines d’entre elles.

Il faudra attendre les premiers tests afin de voir si l’ergonomie est vraiment au rendez-vous et si les professionnels seront conquis par cette nouvelle manière de travailler. Tous les iPad sont concernés – à condition de pouvoir y installer iPadOS 13.4 – et cette fonctionnalité supporte tous les trackpads et souris Bluetooth ou USB, peu importe leur fabricant.

Un « nouveau Magic Keyboard » suspendu pour l’iPad Pro, dès 339 euros

Comme le MacBook Air, l’iPad Pro 2020 dispose en option d’un « nouveau Magic Keyboard » rétroéclairé avec trackpad. Il est original avec ses deux charnières : « Son nouveau design suspendu de type cantilever est doté d’une fixation magnétique pour accueillir l’iPad Pro et s’incline d’un geste pour vous permettre de trouver l’angle de vision idéal », jusqu’à 130°.

« Le Magic Keyboard intègre un port USB-C pour recharger votre appareil, ce qui libère le port USB-C de l’iPad Pro pour des accessoires, tels que des disques et des moniteurs externes », explique Apple. Il sera vendu à partir du mois de mai pour 339 euros pour l’iPad Pro de 11" et 399 euros pour celui de 12,9"... tout de même !

Logitech en a d'ailleurs profité pour montrer qu'il pensait aux anciens clients de la marque avec un nouveau clavier Combo Touch intégrant lui aussi un trackpad pour exploiter la nouvelle fonction d’iPadOS 13.4. Des versions pour les iPad (7e génération), iPad Air (3e génération) et iPad Pro de 10,5" seront disponibles en mai à partir de 150 dollars.

Enfin, signalons aussi un Apple Pencil de deuxième génération pour iPad Pro à 135 euros et un nouveau Smart Keyboard Folio à partir de 199 euros.

Apple Magic KeyboardApple Magic Keyboard

Publiée le 19 mars 2020 à 18:04


Chargement des commentaires