Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes
Qwant entre fermeture de bureaux, communication aléatoire et ombre d'Éric Léandri
Société

Qwant entre fermeture de bureaux, communication aléatoire et ombre d'Éric Léandri

Vers une nouvelle AltRnativ ?
3 min

Les grands travaux continuent chez Qwant. Si l'entreprise n'a toujours pas détaillé sa roadmap, elle devrait se séparer de deux bureaux prochainement. Refusant de répondre précisément à nos questions (hors de ses annonces officielles), elle doit à nouveau composer avec les déclarations publiques d'Éric Léandri.

Selon nos informations, Ajaccio et Épinal seraient touchés par cette décision, menant à certains départs d'employés, sans que nous n'ayons encore tous les détails ou les possibilités de reclassement qui leurs seront proposées.

Qwant et la presse : c'est compliqué (enfin parfois)

Nous avons bien entendu interrogé la société pour en savoir plus, mais surtout connaître les raisons de ces choix, qui seraient le fruit d'une demande des investisseurs. Elle n'a pas souhaité répondre précisément.

En réalité, elle se borne désormais à envoyer un texte type, plus ou moins adapté à la situation, aux journalistes posant des questions sans lien avec ses propres annonces. Une stratégie déjà rencontrée lors de notre précédente enquête, qui donne ce résultat dans le cas présent :

« Comme nous l’avons partagé avec quelques-uns de vos confrères, nous avons fait le choix de ne pas répondre aux sollicitations journalistiques. Et ce même si nous avons bien conscience que nous n’avons pas toujours été ces dernières années à la hauteur des attentes suscitées ou des promesses faites.

Nous sommes aujourd’hui chez QWANT à la tâche et nous nous consacrons pleinement au projet core « Qwant search » en améliorant encore et encore nos services et notre plateforme technologique.

La mise en oeuvre de cette stratégie toute tournée vers notre moteur de recherche, l’enrichissement de son écosystème et la monétisation de ses services, nécessite des changements d’organisation et une affectation de nos ressources humaines et financières différentes. C'est pourquoi, des discussions sont engagées avec les représentants du personnel portant sur la réorganisation des activités du groupe Qwant.

Vous remerciant pour tout l’intérêt que vous portez à notre entreprise, et dans l’attente de vous rencontrer prochainement,

Bien cordialement,

Jean-Claude Ghinozzi » 

Ainsi, l'entreprise semble confirmer que des mouvements sont en cours. Sans pour autant évoquer la fermeture de ses deux bureaux qui serait déjà actée, ou le sort des employés qui y travaillent.

Notez que ce refus de « répondre aux sollicitations journalistiques » fonctionne surtout dans un sens. Car lorsqu'il a une annonce à faire, le moteur de recherche sait parfaitement trouver la presse, publiant des communiqués pour annoncer ses partenariats avec Huawei et Samsung ou présenter sa nouvelle Leadership Team par exemple.

Éric Léandri revient sur le terrain

Mi-avril, elle publiait d'ailleurs un communiqué, évoquant ses initiatives vis-à-vis de la pandémie de Covid-19, bien que ses résultats étaient parfois déroutants. Elle y précisait également ses positions en faveur des choix techniques de StopCovid, devant... composer avec le « retour médiatique » d'Éric Léandri.

N'étant plus président de l'entreprise depuis janvier, il s'est lancé dans de nouvelles aventures, toujours en lien avec le respect de la vie privée. Via une entreprise nommée « AltRnativ » selon l'AFP (Altrnativ.Care, créée en 2018 et dont il est président, ayant mis à jour ses statuts en avril, cela pourrait être lié).

Prévus pour être disponibles sous un mois ou deux, ces services sont attendus pour la mi-juillet. Ils doivent vous « protéger sur votre téléphone et votre usage quotidien de l'internet » via des extensions de navigateur. 

Si aucun autre détail ne semble avoir été donné depuis, une autre initiative occupe le cofondateur de Qwant. Il s'est associé à Baptiste Robert pour défendre le Cell Broadcast, comme le rapportaient France Info ou LCI fin mai. Tous deux travaillent également à « mettre au point des solutions techniques respectueuses de la vie privée ». 

Le 16 avril, ils dénonçaient le « n’importe quoi » de StopCovid, estimant qu'« il n’y a aucune chance pour [qu'elle] soit d’une quelconque efficacité ». Une « sortie » qui a poussé Qwant à réagir dans le communiqué publié quelques heures plus tard. L'entreprise indiquait alors qu'elle « ne s’associe en rien aux déclarations publiques de son co-fondateur et ancien président, Eric Léandri, au sujet de l’application StopCovid dont le déploiement est envisagé pour accompagner le déconfinement ».

Hier, il est intervenu comme « Coach de la semaine » au sein de l'émission La France Bouge sur Europe 1. Une participation qui devrait faire moins de vagues… jusqu'à la prochaine fois ?

Publiée le 16 juin 2020 à 08:30


Chargement des commentaires