Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes
Lego Minifigures Online loupe son lancement, son éditeur cherche un repreneur
Société

Lego Minifigures Online loupe son lancement, son éditeur cherche un repreneur

Insert coin
2 min

Funcom, l'éditeur d'Age of Conan et de The Secret World, ne se porte plus aussi bien que par le passé et cherche à garder la tête hors de l'eau. Le relatif échec de son dernier jeu, LEGO Minifigures Online, le pousse à se mettre en quête d'investisseurs, voire d'un repreneur.

Si les plus grands éditeurs affichent tous (ou presque) d'excellents résultats ces derniers temps, la période reste difficile pour ceux dont l'envergure est plus modeste. Certains se trouvent même dans des situations épineuses, et c'est notamment le cas de FunCom, un éditeur néerlandais à qui l'on doit notamment Age of Conan, The Secret World, ou plus récemment LEGO Minifigures Online.

Une situation difficile

Justement, si ce dernier a rencontré un certain succès sur iOS, dépassant les prévisions de ventes de l'éditeur, sa mouture sur PC a été boudée par le public et par les critiques, prévenait la société fin juillet. Ajoutez à cela de coûteuses campagnes marketing sur plateformes mobiles qui n'ont pas eu les retours espérés et vous obtenez un cocktail un peu amer que FunCom a bien du mal à digérer. 

Concrètement, les revenus de la société sont plus bas que prévu et cela pose certains problèmes, le principal étant que FunCom a une dette de 6,2 millions de dollars devant être remboursée entre le 22 décembre 2015 et le 30 juin 2016. Si la somme ne semble pas importante à première vue, elle l'est quand on la rapporte aux 12 millions de dollars de revenus annuels de l'entreprise. Par ailleurs, son dernier exercice s'est soldé par une perte nette de 8,1 millions de dollars, principalement due aux frais engendrés par la fermeture de plusieurs studios.

FunCom jette une bouteille à la mer

Quelques jours seulement après l'annonce des mauvais résultats de LEGO Minifigures Online, la société a dû se résoudre à prendre une décision importante. FunCom a contacté une banque d'investissement norvégienne afin qu'elle passe en revue les différentes possibilités qui lui sont encore offertes. La société déclare « chercher activement à ouvrir les discussions autour de possibles investissements, acquisitions, fusions ou toute autre option disponible ». 

La société promet de tenir les marchés au courant des éventuels développements de l'affaire. Espérons seulement que le dénouement lui sera favorable.

Publiée le 11 août 2015 à 15:35


Chargement des commentaires