Options Mon compte Next INpact
Affichage
Modifications sauvegardées
  • Smileys
  • Images
  • Commentaires par actu
  • Commentaires sous les news
  • Désactiver la version mobile
  • Taille de police
Close

Vous consultez la version mobile de ce contenu.

Cliquez ici pour être redirigé vers la version complète, ou attendez 5 secondes. Fermez ce pop-up pour continuer sur la version mobile.

5
secondes
 Windows XP en open source : le code disponible en juin sous licence MIT
OS MàJ

Windows XP en open source : le code disponible en juin sous licence MIT

Mais quid des découvertes de failles ?
3 min

Mise à jour du 2 avril 2016 à 00:10 :

Poisson d'avril ! Ce serait bien, Microsoft est à fond dans l'open source en ce moment (nous y reviendrons)... mais non.


C’est une décision que l’on n’attendait pas : Microsoft va passer Windows XP en open source. En pleine conférence Build, l’éditeur a souhaité montrer qu’il était particulièrement sérieux vis-à-vis d’un mouvement qui n’a cessé de prendre de l’ampleur ces derniers temps.

On savait que Microsoft changeait, mais personne n’imaginait vraiment que la rupture serait aussi profonde, ni aussi rapide. Certes depuis l’arrivée au pouvoir du PDG Satya Nadella, la société évolue et se dirige graduellement vers l’open source. La fondation .NET était déjà un sérieux pas en avant, mais depuis, l’arrivée d’outils supplémentaires et surtout de Xamarin a donné le ton.

D'abord Xamarin, maintenant un système d'exploitation

Pour autant, on était loin de se douter que l’éditeur irait jusqu’à proposer Windows XP lui-même en open source. Selon un développeur de Microsoft, ce sont des millions de lignes de code qui seront prochainement ajoutées dans le dépôt Github de l’entreprise. L’intégralité du système ne sera cependant pas présente. Ainsi, il faut surtout compter sur la base, mais des composants tels que la GDI devront attendre, Microsoft n’ayant pas précisé s’ils seraient libérés plus tard.

L'annonce a été faite durant une des sessions techniques et le responsable a indiqué que ce geste était fait en direction de certaines communautés, notamment de la recherche, de la sécurité ou plus simplement de l’éducation. La licence retenue, MIT, est relativement souple et autorise la reprise du code dans d’autres projets. Bien qu’un tel travail soit d’une ampleur considérable, il n’est pas interdit de penser que certains se passionneront pour une modernisation du système et sa redistribution sous une autre forme.

Signalons tout de même que l'éditeur n'a pas donné d'informations sur l'état de présentation du code. On ne sait pas quelle proportion sera par exemple dument commentée. Un système d'exploitation est un projet titanesque en termes de développement, et si la documentation ne nuit pas, les intéressés pourraient rebrousser chemin. D'autant qu'il s'agit d'un vieux produit et de technologies en bonne partie dépassées .

Encore une machine sur trois sous XP en Chine

Le développeur de Microsoft indique que le code n’est pas encore prêt, car le travail de séparation entre les composants libérables et ceux gardés sous secret n’est pas encore terminé. Un autre responsable a indiqué que l’opération devrait se finir courant juin. Toutefois, si on peut se féliciter d’une telle décision, la décision appelle à la prudence.

Windows XP est en effet un système encore parfois utilisé de manière conséquente dans certains marchés. Comme on a pu le voir récemment, cette part atteint par exemple 32,9 % en Chine. Un score plus que conséquent, qui a notamment poussé Microsoft à accepter un accord pour fournir un Windows 10 adapté. Pendant ce temps, un utilisateur chinois sur trois se sert d’un système qui ne reçoit plus aucun support technique depuis maintenant deux ans.

On se rappelle d'ailleurs que le pays, particulièrement remonté contre Microsoft à l'arrêt du support, avait déclaré qu'il ne souhaite ni Windows 7, ni Windows 8, 

Les pirates pourront eux aussi fouiller le code

Libérer le code source va permettre à n’importe qui, y compris les pirates, de plonger dans les entrailles du système et d’y repérer toutes les éventuelles faiblesses. Un point sensible, tant le marché de la faille de sécurité est vivant. Et que dire de la NSA et de la Navy, dont la recherche de failles 0-day est parfaitement assumée ?

Le responsable de Microsoft a promis de donner des nouvelles le mois prochain sur l’avancée du travail. Ce choix interroge en tout cas sur les prochains produits qui pourraient basculer dans l’open source au cours des prochains mois ou années. Si Windows XP peut profiter d’un tel traitement, pourquoi pas finalement un système beaucoup plus récent ? Microsoft s’orientant petit à petit vers des services payants et un système gratuit, une telle décision n’aurait finalement rien d’illogique. 

Publiée le 01 avril 2016 à 16:01

Mise à jour le 01 avril 2016 à 16:01


Chargement des commentaires